« Conquérons le monde avec notre amour, Entrelaçons nous, tissons les liens du sacrifice et de l’amour, il nous sera possible de conquérir le monde » : Ceci est l’une de ses innombrables citations pour la paix de Anjezë (Agnés) Gonxha Bojaxhiu dite mère Teresa. Elle est née le 26 août 1910 à Usküb.

Elle est une religieuse catholique albanaise, de nationalité indienne, surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d’une congrégation de religieuse appelé « les missionnaires de la charité » qui l’accompagnent et suivent son exemple.

D’abord religieuse de «  l’ordre missionnaire des sœurs de Notre-Dame de Lorette »  en 1929, elle quitte cette communauté en 1949 pour suivre son appel puis fonder sa propre congrégation en 1950.

Son œuvre auprès des plus démunis commence par l’éducation des enfants de la rue et l’ouverture du mouroir de Koli Ghât à Calcutta.

Pendant plus de 40ans, elle consacre sa vie aux pauvres, aux malades, aux laissés-pour-compte et aux mourants, d’abord en Inde puis dans d’autres pays, et elle guide le développement des « missionnaires de la charité« .

Au moment de sa mort, ceux-ci s’occupent de 610 missions dans 123 pays, incluant des soupes populaires, des centres d’aide familial, des orphelinats, des hospices et des maisons d’accueil pour les personnes atteintes de maladie comme la lèpre, la tuberculose et le sida. 

Perçue comme un modèle de bonté et d’altruisme, elle est régulièrement évoquée dans la presse occidentale et indienne. Mère Teresa est morte le 5 septembre 1997 à Calcutta (inde).

Elle a consacré toute sa vie à aider la population qui en avait besoin.

Mère Térésa restera un exemple de solidarité et de paix.

 

 

 

Laisser un Commentaire